LETELLIER-NICOLAS Fabienne

  • Secrétaire
  • URU-EM 341 Biothérapies Innovantes
  •  
    UFR des Sciences Médicales
    Bât 7, pièce 113
    2 av Pr Léon Bernard
    35043 RENNES Cedex
     
  • Téléphone : 33 (0)2 23 23 46 62
  • Fax : 33 (0)2 23 23 46 08
  • Messagerie :
  • Publié par : Fabienne LETELLIER-NICOLAS
  • Imprimer cette page

Thématique de recherche : lymphocytes T effecteurs de l’immunité

Résumé de l'activité

L’activité de l’équipe « Biothérapies Innovantes » est centrée sur l’immunothérapie des tumeurs solides par thérapie cellulaire. Le transfert adoptif de cellules effectrices de l’immunité innée (T Vγ9Vδ2) est l’objectif visé.

La sélection, l’amplification, la production des T Vγ9Vδ2 dans des conditions GMP font l’objet d’une partie des travaux de l’équipe. D’autres travaux portent sur la compréhension des mécanismes de reconnaissance et de lyse de cellules tumorales par les T Vγ9Vδ2 ainsi que sur l’optimisation du transfert adoptif de T Vγ9Vδ2 par combinaison avec d’autres approches thérapeutiques complémentaires cellulaires (cellules dendritiques) ou pharmacologiques (aminobiphosphonates, anticorps thérapeutiques). Les pathologies ciblées sont les tumeurs solides (hépatocarcinome et métastases hépatiques de tumeurs coliques, cancer de l'ovaire).

Transfert de la technologie vers la clinique

Un essai clinique Immunothérapie des carcinomes hépatocellulaires par injection intra-artérielle hépatique de lymphocytes T Vγ9Vδ2 autologues. Etude de phase I (EUDRAC IRCB 2007-A00249-44) visant à rechercher la tolérance de doses croissantes de T Vγ9Vδ2 (0,5.109 à 4.109 cellules) (3 à 6 patients par palier) a été mis en place en partenariat avec l’industriel Innate Pharma. Les premières expansions ont été réalisées dans la structure hospitalière de thérapie cellulaire dédiée aux essais cliniques, l'UTC CHU 3043. Cet essai a été cloturé en décembre 2008.

Application : cancer

Les applications privilégiées sont celles de la thérapie cellulaire des tumeurs solides. Un essai clinique a été autorisé dans les tumeurs hépatiques (hépatocarcinome) au CHU de Rennes. Les études actuelles privilégient le cancer de l'ovaire. Ce choix permet à l’équipe d’être en phase avec les thématiques soutenues par le Cancéropôle Grand Ouest et de travailler en collaboration étroite avec les équipes 1 et 3 de l'unité INSERM U892 et avec le CRLCC de Nantes.